Communiqués de presse

Partager email Courriel
Imprimer

Communiqués de presse

Le Canada a le cœur malade et c’est maintenant qu’il doit agir : La Stratégie Canadienne de santé cardiovasculaire et plan d’action est dévoilée

Le Canada a le cœur malade et c’est maintenant qu’il doit agir : La Stratégie Canadienne de santé cardiovasculaire et plan d’action est dévoilée

Les maladies cardiovasculaires (maladies cardiovasculaires et accidents vasculaires cérébraux) sont la première cause de décès au Canada et la plus grave des menaces à la santé publique, en plus d’entraîner des coûts de plus de 22 milliards $ annuellement : La Stratégie et le Plan d’action, feuille de route pour Un Canada au cœur qui bat.

Le Canada dispose maintenant de sa première Stratégie complète de santé cardiovasculaire et d’un Plan d’action qui aideront les Canadiennes et Canadiens à prévenir et soigner les maladies cardiovasculaires, la menace la plus grave à la santé publique. La Stratégie canadienne de santé cardiovasculaire et Plan d’action (SCSC-PA) : Pour un Canada au cœur qui bat et le Plan d’action qui s’y rattache ont été dévoilés aujourd’hui par le Dr Eldon R. Smith, Président du Comité directeur de la SCSC-PA. La Ministre fédérale de la Santé, l’honorable Leona Aglukkaq, a également pris part au dévoilement en compagnie du Dr David Butler-Jones, Administrateur en chef de la santé publique du Canada ainsi que de représentants des organisations directrices de l’élaboration de la Stratégie.

« Le cœur du Canada est malade – et nous devons faire quelque chose, vite. En tant que nation, nous disposons de stratégies pour le cancer, le diabète et les maladies pulmonaires. Toutefois nous n’avons pas jusqu’ici défini une stratégie globale concernant le plus grand tueur et la plus grande menace à la santé publique du pays – les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux » a dit le Dr Eldon R. Smith. « La Stratégie canadienne de santé cardiovasculaire et Plan d’action constitue une feuille de route pour l’amélioration de la santé cardiaque des Canadiennes et Canadiens, de la prévention jusqu’aux soins prodigués au patient. Nos recommandations concernent tous les secteurs de notre société, les personnes, les gouvernements et le secteur privé. Nous avons élaboré une approche pour l’ensemble du Canada  grâce à laquelle ils apprennent, vivent, travaillent et jouent. Le moment est venu d’agir ».

Neuf Canadiennes et Canadiens sur 10 de plus de 20 ans ont au moins un facteur de risque de maladie cardiovasculaire – et les probabilités donnent à penser que les collectivités autochtones développeront des maladies cardiovasculaires ou des accidents vasculaires cérébraux deux fois plus que les autres Canadiennes et Canadiens. La SCSC-PA souligne six recommandations clés :

  • Établir un milieu favorable à la bonne santé cardiovasculaire
  • Aider les Canadiennes et Canadiens à mener des vies plus saines
  • Mettre fin à la crise des maladies cardiovasculaires au sein des collectivités autochtones
  • Poursuivre le réforme des soins de santé en améliorant la prestation de services axés sur le patient
  • Établir une infrastructure du savoir – tels que l’amélioration de la surveillance, les dossiers médicaux électroniques – pour améliorer la prévention et les soins et augmenter la recherche en maladies vasculaires.
  • Disposer du bon nombre de prestataires de services de soins de santé qui possèdent l’éducation et les compétences pertinentes. 

Pour un Canada au cœur qui bat et le Plan d’action comprennent des marqueurs réalisables qui offriront des avantages substantiels sur la santé générale des Canadiennes et Canadiens ainsi que sur l’économie du pays. Les marqueurs et les résultats attendus comprennent entre autres :

D’ici 2020 :

  • Baisse du taux annuel de décès cardiovasculaires de 25 %
  • Alignement du fardeau des maladies cardiovasculaires des Autochtones sur celui du reste de la population canadienne
  • Diminution de 32 % la prévalence de l’hypertension chez les adultes
  • Diminution de l’hospitalisation pour les traitements de défaillances cardiaques de 25 %
  • Diminution de l’hospitalisation pour le traitement d’attaques aiguës de 25 %
  • Évaluations de risques de maladies CV chez 90 % des Canadiennes et Canadiens âgés de 45 ans et plus

D’ici 2015 (En partenariat avec d’autres stratégies et initiatives) :

  • 20 % de Canadiennes et Canadiens de plus mangeront au moins cinq services de légumes et fruits par jour
  • 20 % de Canadiennes et Canadiens de plus sont actifs physiquement
  • 20 % en moins d’obèses ou d’adultes souffrant de surpoids
  • 35 % en moins d’enfants obèses (de 8 % à 5 %)

Le coût estimé de la mise en œuvre de la Stratégie est d’environ 100 millions de dollars par année pendant sept années. Les prévisions financières de la SCSC-PA indiquent la réalisation d’épargnes économiques importantes à long terme : c’est-à-dire, une baisse de 7,6 milliards de dollars en coûts directs des soins cardiovasculaires et 14,6 milliards de dollars en coûts indirects d’ici 2020.

« Nous savons que 80 % de maladies cardiovasculaires prématurées et d’accidents vasculaires cérébraux sont évitables », a déclaré Sally Brown, première dirigeante  de la Fondation des maladies du cœur du Canada, l’une des trois organisations directrices qui participent à l’élaboration et à la publication de la Stratégie. « La SCSC-PA nous permettra de mieux cibler la prévention, entre autres aspects clés, et d’attaquer de front les défis en santé ».

« Les principales recommandations pratiques, faites dans la SCSC-PA en matière de réforme du système de santé au chapitre du développement et de l’amélioration des modèles de gestion des maladies critiques, mèneront à la prestation de soins plus efficaces et plus opportuns, où et quand ils sont nécessaires » a ajouté le Dr Charles Kerr, Président de la Société canadienne de cardiologie, l’une des organisations directrices de l’élaboration de la Stratégie.

« Les IRSC se félicitent de la publication de la première Stratégie globale de la santé cardiovasculaire et Plan d’action » a dit le Dr Peter Liu, Directeur scientifique de l’Institut de la santé circulatoire et respiratoire des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). « L’élaboration et la transmission de nouvelles connaissances est essentiel si l’on veut mieux comprendre la maladie cardiovasculaire, permettant du même coup des diagnostiques plus précoces ainsi qu’une plus grande efficacité de traitement et de prévention. Non seulement elle offre des possibilités de voir le Canada devenir un chef de file de la recherche, mais elle permettrait en outre aux innovateurs de transformer les nouvelles découvertes en outils et produits qui créent des emplois et renforcent notre économie ».

« Les maladies cardiovasculaires évitables privent les familles de leurs êtres chers et coûtent à notre société et notre économie des milliards de dollars » a conclu le Dr Eldon R. Smith. « Il revient à chacun, des décideurs politiques à chaque Canadienne et Canadien d’apporter les changements dont nous avons besoin pour édifier un Canada au cœur qui bat ».

La Stratégie canadienne de santé cardiovasculaire et Plan d’action a vu le jour suite au projet de loi émanant du député Steven Fletcher en 2005. En 2006, le gouvernement du Canada a annoncé le financement, à hauteur de 2,5 millions de dollars, de l’élaboration de la Stratégie, ce qui a mené à la constitution d’un Comité directeur composé de 29 personnes en vue de l’élaboration de la Stratégie. Le Comité directeur de la SCSC-PA a mis au point ses recommandations suite à un processus qui a duré deux ans et qui comprenait l’examen et l’analyse de la recherche déjà disponible, ainsi que des consultations auprès de plus de 1 500 intervenants et d’experts de toutes les régions du Canada et de l’étranger, notamment des citoyens, des prestataires de soins de santé, des chefs de file autochtones et des gens d’affaires. Six groupes de travail thématiques constitués d’experts ont examiné la documentation disponible et ont contribué à la formulation des recommandations finales.

Pour obtenir plus de renseignements et un lien vers Pour un Canada au cœur qui bat et le Plan d’action, consultez le site Web de la SCSC-PA à www.chhs.ca/fr.

Affiché le mars 2009

 



comments powered by Disqus