Imprimer

La lutte pour un monde sans fumée

Depuis longtemps à l’œuvre en faveur d’une réglementation stricte contre le tabagisme, la Fondation des maladies du cœur a joué le rôle de leader dans les campagnes d’éducation du public et de défense des intérêts, ainsi que dans la mise sur pied de partenariats avec les gouvernements, les responsables de la santé et les organismes non gouvernementaux afin de renforcer la réglementation sur le contrôle du tabagisme ainsi que sur des facteurs tels la fumée secondaire, le prix, l’étiquetage, la publicité et les commandites du tabac.

La Fondation est le principal défenseur de la Convention-cadre pour la lutte antitabac, un traité international de santé publique unique en son genre et en vigueur depuis février 2005.

Grâce à ce traité, 86 nations se sont jusqu’à maintenant engagées à se doter de mesures exhaustives de contrôle du tabac, y compris à mettre fin aux promotions des produits du tabac, à s’assurer de la présence de messages relatifs à la santé sur tous les produits du tabac, à protéger le public de la fumée secondaire et à aider les fumeurs à cesser de fumer.

Au pays, notre engagement continu envers l’avancement d’initiatives nationales et provinciales de lutte contre le tabagisme a amené certaines provinces à adopter parmi les plus sévères lois au monde.

De plus, la Fondation des maladies du cœur, de même que les autres principaux organismes de santé du Canada, est intervenue avec succès en 2005 lors d’une cause importante devant les tribunaux de la Saskatchewan où les entreprises de tabac contestaient la réglementation interdisant les présentoirs de tabac. Il s’agit actuellement de la promotion antitabac la plus efficace auprès des enfants et des jeunes.

Afin de s’assurer que le mouvement d’abolition du tabagisme continue de prendre de l’élan, la Fondation collabore avec les gouvernements internationaux, national et provinciaux ainsi que des organismes partageant sa vision pour libérer le monde de la fumée.

Pour en savoir plus sur le tabagisme et les maladies cardiovasculaires.