Partager email Courriel
Imprimer

Statistiques

La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC joue un rôle de premier plan dans la surveillance et le développement de statistiques pertinentes et actuelles sur les maladies du cœur et les accidents vasculaires cérébraux (AVC), ainsi que sur les facteurs de risque qui y sont reliés dans l’ensemble du Canada. Les statistiques mentionnées sur cette page sont les plus récentes disponibles et seront mises à jour lors de la publication de nouveaux rapports. Les références au sujet de ces statistiques se retrouvent à la fin du document.

Les lignes directrices médicales

Les lignes directrices médicales, aussi appelées lignes directrices cliniques, protocole clinique ou lignes directrices de pratique clinique, contribuent à normaliser les soins de santé en incorporant les dernières preuves scientifiques disponibles. Ces documents identifient les pratiques exemplaires et les normes de traitement, qui peuvent être utilisées par les professionnels de la santé comme guide de diagnostic, de prise en charge et de traitement dans des domaines spécifiques des soins de santé.

Afin d’offrir des renseignements experts et à jour, la Fondation des maladies du cœur utilise les plus récentes lignes directrices disponibles afin de publier pour son site Web des contenus confirmés scientifiquement sur les questions reliées aux maladies du cœur et aux AVC. Vous trouverez une liste de lignes directrices utilisées à la fin de ce document.

Statistiques

Au fil des 60 dernières années, nous avons réalisé des progrès absolument remarquables dans le domaine des maladies cardiovasculaires; on le remarque notamment par une baisse des taux de décès associés à ces maladies de plus de 75 %. Cette diminution est attribuable en grande partie à des avancées dans des domaines comme les procédures chirurgicales, la pharmacothérapie et la préventioni. Pourtant, malgré les progrès réalisés, les maladies du cœur et l’AVC demeurent deux des principales causes de décèsii et d’hospitalisationiii au Canada en plus d’arriver au premier rang des indications justifiant l’utilisation de médicaments d’ordonnanceiv.

  • Environ 1,6 million de personnes au pays vivent avec les séquelles d’une maladie du cœur ou d’un AVCv.
    • De ce nombre, 1,3 million vivent avec une maladie du cœurvi.
    • Et 315 000 vivent avec les séquelles d’un AVCvii.
  • En 2011, plus de 66 000 personnes au pays ont succombé à une maladie du cœur ou à un AVCviii. Cela représente une personne toutes les sept minutesix.
    • En 2011, près de 14 000 sont décédées des suites d’une crise cardiaquex.
    • En 2011, plus de 13 000 ont succombé à un AVCxi.
  • Chaque année, plus de 350 000 personnes au pays sont hospitalisées en raison d’une maladie du cœur ou d’un AVCxii.
    • En 2011, plus de 305 000 ont été hospitalisées des suites d’une maladie du cœurxiii.
    • En 2011, plus de 46 500 l’ont été en raison d’un AVCxiv.
  • Les maladies du cœur et les AVC coûtent à l’économie canadienne plus de 20,9 milliards de dollars annuellement en services médicaux, en coûts hospitaliers, en perte de salaire et en perte de productivitéxv.
  • En adoptant des comportements sains, vous pouvez retarder de 14 ans l’apparition des maladies du cœur et de l’AVCxvi.
  • Jusqu’à 80 % des maladies du cœur et des AVC précoces peuvent être évités en adoptant des comportements sainsxvii.

Prévenir les maladies

Jeunes et enfants

Embonpoint et obésité

  • Trente-et-un pour cent des enfants canadiens âgés de 5 à 17 ans, soit environ 1,6 million, ont un surplus de poids ou sont obèsesxviii. Quatre sur cinq d’entre eux auront feront de l’embonpoint à l’âge adultexix.
  • L’embonpoint et l’obésité chez les jeunes peuvent entraîner l’apparition précoce de facteurs de risque des maladies du cœur et de l’AVC, comme l’hypertension artériellexx.

Légumes et fruits

  • Le fait de ne pas manger suffisamment de légumes et fruits est un facteur de risque important associé aux maladies du cœur et à l’AVCxxi,xxii,xxiii; cependant, à peine 45 % des enfants âgés de 12 à 19 ans consomment au moins cinq portions (le minimum recommandé) de légumes et fruits chaque jourxxiv.

Tabagisme

  • Deux pour cent des jeunes de la 6e à la 9e année fument et 7,8 % des jeunes de la 10e à la 12e année fument (au Québec, ces statistiques représentent les jeunes de la 6e année du primaire à la 5e année du secondaire)xxv.
  • En moyenne, les fumeurs fument leur première cigarette entière à l’âge de 16 ans et commencent à fumer régulièrement avant 18 ansxxvi.
  • Il n’y a pas de niveau d’exposition sécuritaire à la fumée de cigarette. Toute exposition à celle-ci – même une cigarette occasionnelle ou une exposition à la fumée secondaire – est nocivexxvii.

Activité physique

  • Seulement 7 % des enfants et des jeunes canadiens font 60 minutes d’activité physique d’intensité modérée à vigoureuse au moins six jours chaque semaine, et les filles sont considérablement moins actives que les garçonsxxviii,xxix.
  • Les enfants âgés de 6 à 17 ans consacrent en moyenne neuf heures de leur temps à des activités sédentaires chaque jourxxx.
  • Faire au moins 60 minutes d’activité physique d’intensité modérée à vigoureuse chaque jour a de nombreux bienfaits sur la santé, dont une amélioration du taux de cholestérol, de la pression artérielle, de la capacité cardiorespiratoire et de la santé mentale, ainsi que sur les résultats scolairesxxxi.

Marketing* auprès des enfants

  • La publicité est liée à une augmentation de la consommation de malbouffexxxii, ainsi que de boissons et d’aliments moins sains à teneur élevée en matières grasses, en sodium et en sucresxxxiii,xxxiv,xxxv.
  • La majeure partie (jusqu’à 90 %) des aliments et des boissons qui sont commercialisés ont une forte teneur en sel, en matières grasses, en sucre ou en caloriesxxxvi.
  • La commercialisation des aliments et des boissons influence les choix alimentaires des enfantscxxxvii.
  • De plus, les enfants passent jusqu’à 11 heures par jour devant des écrans, y compris l’ordinateur, la tablette, le cellulaire et la télévision, et sont ainsi exposés à de nombreux messages publicitaires en ligne et sur les médias sociauxxxxviii.
  • L’enfant canadien moyen passe en environ deux heures par jour devant la télévision et voit ainsi plus de 20 000 publicités par annéexxxix.
  • Avec une exposition de près de six fois par heure, la publicité d’aliments moins sains pendant les émissions télévisées pour enfants est plus fréquente au Canada que dans de nombreux autres paysxl.

*« Marketing » désigne toute forme de communication commerciale ou de message conçu afin ou ayant comme effet d’augmenter la reconnaissance, l’intérêt ou la consommation de produits et services précis. Cela inclut tout ce qui sert à faire de la publicité ou à promouvoir d’autres façons un produit ou un service.

Les boissons sucrées

  • Les boissons sucrées ne fournissent que des calories vides, sans le moindre avantage nutritionnel. Les boissons gazeuses de 32 onces (grand format standard) contiennent 374 calories et 102 grammes de sucre ajouté.
  • Chez les adolescents, la consommation de boissons gazeuses est associée à un plus faible apport en lait, en calcium et d’autres nutriments essentielsxli.
  • À mesure que les enfants grandissent, leur consommation de boissons sucrées augmentexlii. Le risque d’obésité augmente de 60 % pour chaque boisson sucrée supplémentaire qu’un enfant consomme par jourxliii.

Prévention chez l’adulte

  • Au Canada, neuf personnes sur dix (soit 24 millions) ont au moins un facteur de risque associé aux maladies du cœur et à l’AVC. Ces facteurs comprennentxliv :
    • La consommation de moins de cinq portions de légumes et fruits par jour;
    • Le tabagisme;
    • La sédentarité;
    • L’embonpoint ou l’obésité;
    • L’hypertension;
    • Le diabète;
    • Le stress.
  • Le fait d’adopter au moins cinq comportements sains (éviter de fumer, maintenir un poids sain, faire de l’activité physique de façon régulière, avoir une saine alimentation ainsi que contrôler sa pression artérielle, son taux de cholestérol et son diabète) est associé à une baisse de 88 % du risque de décès attribuables aux maladies du cœur et à l’AVCxlv.

Consommation de légumes et fruits

  • Au pays, 60 % des adultes (12 ans et plus) consomment moins de cinq portions de légumes et fruits par jourxlvi.
  • Le fait de ne pas manger suffisamment de légumes et fruits constitue l’un des principaux facteurs de risque des maladies du cœur et de l’AVCxlvii,xlviii,xlix.
  • La consommation d’au moins cinq portions de légumes et fruits par jour permet de réduire le risque de maladies du cœur et d’AVC d’environ 20 %l.
  • La consommation d’au moins quatre portions de légumes et fruits par jour peut ajouter plus de deux ans à votre vieli.

Sucre

  • Au Canada, on estime que plus de 13 % de l’apport calorique total par jour provient du sucre ajoutélii,liii. Cette estimation ne tient pas compte de l’ensemble de la catégorie des sucres, dans laquelle on retrouve également le jus de fruits, le miel, etc.
  • Les boissons sucrées sont la source de sucre la plus importante des régimes alimentaires au paysliv. Une canette de boisson gazeuse de 355 ml contient 40 grammes (10 cuillères à thé) de sucrelv,lvi,lvii. Cela représente 85 % de l’apport quotidien maximal en sucre ajouté chez l’adulte.
  • La consommation excessive de sucre est associée à divers problèmes de santé, y compris les maladies du cœurlviii,lix,lx, l’AVClxi, l’obésitélxii,lxiii,lxiv,lxv,lxvi, le diabètelxvii,lxviii,lxix,lxx,lxxi, l’hypercholestérolémielxxii,lxxiii, le cancerlxxiv et les caries dentaireslxxv.
  • Les personnes qui consomment de 10 à 25 % de leur énergie totale (en calories) en sucre ajouté ont un risque de mortalité associé aux maladies du cœur et à l’AVC 30 % plus élevé que celles qui en consomment moins de 10 %. Pour celles qui consomment 25 % et plus de leurs calories en sucre ajouté, le risque est près du triplelxxvi.

Le sodium

  • En moyenne, au Canada, les adultes consomment environ 3 400 mg (environ 1½ cuillère à thé) de sodium par jourlxxvii, une quantité bien supérieure à l’apport maximal tolérable recommandé pour la santé, qui est de 2 300 mg par jour (environ 1 cuillère à thé)lxxviii.
  • La majeure partie du sodium que consomme la population du pays (77 %) provient d’aliments transformés vendus à l’épicerie ou dans des établissements de restauration. Seulement environ 11 % du sel consommé est ajouté pendant la préparation ou à table. Le pourcentage restant se trouve naturellement dans les alimentslxxix.
  • La consommation excessive de sodium augmente le risque d’hypertension artérielle, de maladies du cœur et d’AVClxxx.

Tabagisme

  • Au pays, 16 % des gens (soit environ 4,4 millions de personnes) fumentlxxxi.
  • Au Canada, près de 15 % des décès causés par les maladies du cœur et les AVC sont attribuables au tabagismelxxxii. En 2002, 10 853 personnes ont succombé à une maladie du cœur ou à un AVC en raison du tabagisme ou de la fumée secondairelxxxiii.
  • Le tabagisme triple le risque de succomber à une maladie du cœur ou à un AVC chez les femmes et les hommes d’âge moyenlxxxiv.
  • Choisir de ne pas fumer peut ajouter plus de deux ans à votre vielxxxv.

Embonpoint et obésité

  • Au pays, 62 % des adultes, soit plus de trois sur cinq, ont un surplus de poids ou sont obèseslxxxvi.
  • La prévalence du diabète, de l’hypertension artérielle et des maladies du cœur augmente avec l’augmentation de l’indice de masse corporelle (IMC : un rapport entre la taille et le poids)lxxxvii.

Hypertension artérielle

  • Six millions de personnes au pays, soit une sur cinq, font de l’hypertension artériellelxxxviii.
  • Parmi les personnes qui font de l’hypertension artérielle, une sur six (762 000 individus) n’est pas consciente de son problème de santélxxxix.
  • L’hypertension artérielle est un facteur de risque important d’AVC et peut mener au développement de maladies coronariennes, de démence, d’insuffisance cardiaque et rénale ainsi que d’autres maladiesxc.
  • Si on éliminait l’hypertension artérielle, il y aurait 35 % moins d’AVC et 18 % moins de crises cardiaquesxci,xcii.

Activité physique

  • Seulement 15 % des adultes (17 % des hommes et 14 % des femmes) font les 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée à vigoureuse recommandées chaque semainexciii.
  • Avec 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée à vigoureuse par semaine, il est possible de réduire son risque de maladies du cœur, d’AVC, d’hypertension artérielle et de diabète de 30 %xciv.
  • Faire 10 000 pas chaque jour, ce qui équivaut à atteindre l’objectif d’activité physique d’intensité modérée à vigoureuse recommandéexcv, peut ajouter plus de deux ans à votre viexcvi.

Préserver la vie

1. Intervention d’urgence – problème cardiaque

Décès attribuables à un arrêt cardiaque

  • Jusqu’à 40 000 arrêts cardiaques se produisent chaque année au Canada, soit un toutes les treize minutesxcvii.
  • Jusqu’à 85 % des arrêts cardiaques surviennent à l’extérieur de l’hôpital, soit dans un lieu public ou au domicile de la victimexcviii.
  • Les taux de survie actuels relativement à l’arrêt cardiaque sont très faibles. On estime que seulement 5 % des gens au pays survivent à un arrêt cardiaque à l’extérieur de l’hôpitalxcix.
  • Pour chaque minute de retard dans l’utilisation de la défibrillation lors d’un arrêt cardiaque, les chances de survie baissent de 7 à 10 %, et la réanimation est rarement réussie après 10 minutesc.
  • En combinant la réanimation cardiorespiratoire (RCR) à l’utilisation d’un défibrillateur externe automatisé (DEA), les chances de survivre à un arrêt cardiaque sont doubléesci.

Décès attribuables à une crise cardiaque

  • On estime à 70 000 le nombre de crises cardiaques chaque année au Canada, soit une toutes les sept minutescii,ciii.
  • Près de 14 000 personnes au Canada succombent chaque année à la suite d’une crise cardiaque. La plupart de ces décès surviennent hors du milieu hospitalierciv.

2. Intervention d’urgence – AVC

Décès attribuables à un AVC

  • On estime à 62 000 le nombre de personnes qui subissent un AVC ou un AIT et qui sont admises aux services d’urgence chaque année au pays. Cela représente une personne toutes les neuf minutescv.
  • L’AVC se classe au troisième rang des principales causes de décès au pays. Chaque année, plus de 13 000 personnes au pays succombent à la suite d’un AVCcvi.

Invalidité causée par l’AVC

  • L’AVC est l’une des principales causes d’incapacités chez les adultescvii, et environ 315 000 personnes au pays vivent avec les séquelles d’un AVCcviii.
  • Chaque minute qui s’écoule avant le traitement d’un AVC, le patient moyen perd 1,9 million de cellules cérébralescix.
  • Au cours de la première année suivant un AVC, de 30 à 60 % des survivants deviennent dépressifs et souffrent de troubles cognitifs (c.-à-d. des troubles de la mémoire et de la pensée, entre autres). La dépression et les troubles cognitifs sont aussi associés à un rétablissement difficile et à des limitations dans les activités de la vie quotidiennecx.
  • Les AVC coûtent à l’économie canadienne 3,6 milliards de dollars annuellement en services médicaux, en coûts d’hospitalisation, en perte de salaire et en perte de productivitécxi.

Favoriser le rétablissement

Soutien aux survivants

Qualité de vie : survivants, familles et aidants

  • Les maladies du cœur et l’AVC figurent parmi les principales causes médicales d’invalidité au Canadacxii.
  • En 2012, plus de une personne sur quatre au pays a rapporté avoir prodigué des soins à un membre de sa famille ou à un ami souffrant d’une maladie chronique ou d’invalidité, ou ayant des besoins liés au vieillissement au cours de l’année précédente. Le plus souvent, ces aidants soignaient un membre de leur famille. Les maladies du cœur et l’AVC étaient la troisième raison la plus souvent évoquée pour fournir des soins (9 % des aidants) après les besoins liés à l’âge et le cancercxiii.
  • Selon les patients et les aidants naturels, le passage d’une étape de soins à une autre au sein du système de soins de santé est une source d’insatisfaction fréquentecxiv. L’insatisfaction est particulièrement élevée lors de la transition entre l’obtention du congé de l’hôpital et la réintégration dans la collectivité.
  • On estime que 500 000 personnes au pays vivent avec une insuffisance cardiaque et que 50 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque annéecxv. Les patients souffrant d’insuffisance cardiaque présentent souvent plusieurs symptômes qui affectent leur qualité de vie, dont la fatigue, la douleur, l’essoufflement, l’anxiété, des nausées, de la confusion et la dépressioncxvi.

Risque de maladies du cœur et d’AVC pour les survivants

  • Au Canada, moins de une personne sur vingt souffrant d’angine de poitrine, d’hypertension ou de diabète adopte des comportements sains (arrêt tabagique, augmentation de l’activité physique et saine alimentation) après une crise cardiaque ou un AVCcxvii.
  • Seulement 37 % des patients souffrant d’incapacités moyennes à sévères reçoivent les soins de réadaptation appropriés au cours des semaines suivant leur AVCcxviii.
  • À peine 40 % des patients qui sont admissibles à la réadaptation cardiaque entreprennent un programme de réadaptation. Les femmes sont 36 % moins susceptibles d’entreprendre une réadaptation cardiaque que les hommescxix.
  • La participation à un programme de réadaptation cardiaque après avoir été hospitalisé en raison d’une maladie du cœur (crise cardiaque, angine de poitrine, insuffisance cardiaque ou arythmie) est associée à une diminution du taux de mortalité de 50 %cxx.
  • Avec une bonne réadaptation et du soutien, tous les survivants se rétablissent au moins partiellement, et les survivants de l’AVC peuvent vivre pleinement une vie enrichissante et prévenir les récidives d’événementcxxi.

Pour en savoir plus, consultez notre Plan stratégique.

Les lignes directrices médicales

Les lignes directrices médicales, aussi appelées lignes directrices cliniques, protocole clinique ou lignes directrices de pratique clinique, contribuent à normaliser les soins de santé en incorporant les dernières preuves scientifiques disponibles. Ces documents identifient les pratiques exemplaires et les normes de traitement, qui peuvent être utilisées par les professionnels de la santé comme guide de diagnostic, de prise en charge et de traitement dans des domaines spécifiques des soins de santé.

Afin d’offrir des renseignements experts et à jour, la Fondation des maladies du cœur utilise les plus récentes lignes directrices disponibles afin de publier pour son site Web des contenus confirmés scientifiquement sur les questions reliées aux maladies du cœur et aux AVC. Vous trouverez une liste de lignes directrices utilisées à la fin de ce document.

Titre des lignes directrices et organisme

Lien vers la publication

Année de publication

Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC, Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires et de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC du Canada

Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC

www.strokebestpractices.ca/

À jour

Société canadienne du cardiologie
(Disponible seulement en anglais)

Insuffisance cardiaque
Fibrillation auriculaire
Traitement antiplaquettaire
Dyslipidémie
Thérapie de resynchronisation cardiaque
Angine réfractaire
Cardiopathie ischémique
Les autres déclarations.
http://www.ccsguidelineprograms.ca/index.php?option=com_content&view=article&id=185&Itemid=107

À jour

Programme éducatif canadien sur l'hypertension (PECH)- Recommandations. Hypertension Canada

http://guidelines.hypertension.ca/ressources-francaises/

À jour

Nursing Management of Hypertension, L'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario. (Disponible seulement en anglais)

http://rnao.ca/bpg/guidelines/nursing-management-hypertension

Supplement 2009

Stroke Assessment Across the Continuum of Care,  Registered Nurses Association of Ontario

(Disponible seulement en anglais)

http://rnao.ca/bpg/guidelines/stroke-assessment-across-continuum-care

Supplement 2011

Clinical Practice Guidelines, Canadian Diabetes Association

(Disponible seulement en anglais)

http://guidelines.diabetes.ca/

À jour

Bien manger avec le guide alimentaire canadien, Santé Canada

Bien manger avec le guide alimentaire canadien – Santé Canada

2007

Directives canadiennes en matière d'activité physique, Société canadienne de physiologie de l'exercice

Directives canadiennes en matière d'activité physique
http://www.csep.ca/Francais/view.asp?x=804

2011

Obésité adulte, Groupe d’étude canadien sur les soins de santé preventifs

http://canadiantaskforce.ca/ctfphc-guidelines/2015-obesity-adults/?lang=fr-CA

2015

2006 Canadian Clinical Practice Guidelines on the Management and Prevention of Obesity in Adults and Children, Obesity Canada

(Disponible seulement en anglais)

Canadian Clinical Practice Guidelines on the Management and Prevention of Obesity in Adults and Children
http://www.obesitynetwork.ca/page.aspx?menu=40&app=181&cat1=531&tp=2&lk=no

2006

Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI)

Influenza
Pneumocoque
http://www.phac-aspc.gc.ca/naci-ccni/index-fra.php

À jour

Lignes directrices en matière de réanimation cardioréspiratoire et de soins d’urgence cardiovasculaire

http://www.fmcoeur.ca/lignesdirectrices2015

2015

 

 


Références:

  1. Statistique Canada (octobre 2011). Mortalité : liste sommaire des causes, 2008.
  2. Statistique Canada. Causes de décès, Canada, 2011. CANSIM (base de données). Publié le 28 janvier 2014.
  3. Agence de la santé publique du Canada (2009). Suivi des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada.
  4. IMS Brogan (2011). Tendances pharmaceutiques. Les dix principales catégories thérapeutiques au Canada, 2010 (12 août 2011). Disponible à l’adresse http://www.imshealth.com/deployedfiles/imshealth/Global/Americas/North%20America/Canada/StaticFile/Top10DispensedTherapeutic_Fr_11.pdf.
  5. Agence de la santé publique du Canada (2009). Suivi des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada.
  6. Agence de la santé publique du Canada (2009). Suivi des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada.
  7. Agence de la santé publique du Canada (2011). Suivi des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada – Faits saillants sur les AVC. Disponible à l’adresse http://www.phac-aspc.gc.ca/cd-mc/cvd-mcv/sh-fs-2011/index-fra.php.
  8. Statistique Canada. Causes de décès, Canada, 2011. CANSIM (base de données). Publié le 28 janvier 2014.
  9. Statistique Canada. Causes de décès, Canada, 2011. CANSIM (base de données). Publié le 28 janvier 2014.
  10. Statistique Canada. Causes de décès, Canada, 2011. CANSIM (base de données). Publié le 28 janvier 2014.
  11. Statistique Canada. Causes de décès, Canada, 2011. CANSIM (base de données). Publié le 28 janvier 2014.
  12. Institut canadien d’information sur la santé (2013). Données de la BDCP pour la période allant d’avril 2011 à mars 2012.
  13. Institut canadien d’information sur la santé (2013). Données de la BDCP pour la période allant d’avril 2011 à mars 2012.
  14. Institut canadien d’information sur la santé (2013). Données de la BDCP pour la période allant d’avril 2011 à mars 2012.
  15. Browaski S, Stonebridge C, Theriault T. La stratégie canadienne de santé cardiovasculaire : Facteurs de risque et répercussions sur les coûts futurs. 2010; Ottawa : Conference Board du Canada.
  16. Life time risk and years lived free of total CVD. JAMA, 7 novembre 2012, vol. 308, no 17.
  17. Agence de la santé publique du Canada (2009). Suivi des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada.
  18. Statistique Canada. Enquête canadienne sur les mesures de la santé : données sur les ménages et les mesures physiques, 2012 à 2013. Publié le mercredi 29 octobre 2014.
  19. Agence ontarienne de protection et de promotion de la santé (Public Health Ontario). Addressing obesity in children and youth: evidence to guide action for Ontario. Toronto, ON: Queen’s Printer for Ontario; 2013.
  20. Elevated blood pressure in relation to overweight and obesity among children in a rural Canadian community. Pediatrics. Oct. 2008; 122(4):e821-7.
  21. Organisation mondiale de la Santé. Rapport sur la Santé dans le monde (2002), p. 60. Disponible à l’adresse http://www.who.int/whr/2002/en/whr02_fr.pdf?ua=1.
  22. Yusuf S, Hawken S, Ounpuu S, Dans T, Avenzum A, Lanas F, et coll. Effect of potentially modifiable risk factors associated with myocardial infarction in 52 countries (the INTERHEART study): case control study. The Lancet. 2004;364(9438):937-52.
  23. O’Donnell MJ, Xavier D, Liu L, Zhang H, Chin SL, Rao-Melacini P, et coll. Risk factors for ischaemic and intracerebral haemorrhagic stroke in 22 countries (the INTERSTROKE study): a case-control study. 2010;375(9735):112-23.
  24. Statistique Canada. Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, 2012.
  25. Santé Canada. Enquête sur le tabagisme chez les jeunes (2012-2013).
  26. Statistique Canada (2012). Coup d’œil sur la santé; Tendances actuelles du tabagisme. No 82-624-X au catalogue.
  27. US Department of Health and Human Services. A Report of the Surgeon General (2010).
  28. Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007-2009).
  29. Colley R, Garriguet D, Janssen I, et coll. Besoins d’activité physique chez les enfants et les jeunes : résultats d’accélérométrie de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2007-2009. Rapports sur la santé 2011(22),15-21.
  30. Statistique Canada. Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007-2011).
  31. Statistique Canada. Enquête canadienne sur les mesures de la santé (2007-2011).
  32. Andreyeva T, Kelly IR, Harris J. Exposure to food advertising on television: Associations with children’s fast food and soft drink consumption and obesity. Economics and Human Biology, 9(221):233-58.
  33. Chou, S.Y., Rashad, I. & Grossman, M. (2008). Fast food restaurant advertising on television and its influence on childhood obesity. The Journal of Law and Economics, 51(4):599-618.
  34. Dhar, T. & Baylis, K. (2011). Fast-food consumption and the ban on advertising targeting children: The Quebec experience. International Journal of Rehabilitation Research, 48(5):799-813.
  35. Harris, J.L., Bargh, J.A., & Brownell, K.D. (2009). Priming effects of television food advertising on eating behavior. Health Psychology, 28(4):404-413.
  36. Powell LM, Szczypka G, Chaloupka FJ. Exposure to food advertising on television among US children. Arch Pediatr Adolesc Med. 2007; 161(6):553-560.
  37. Coon KA, Tucker KL. Television and children's consumption patterns. A review of the literature. Minerva Pediatrics, 2002(54):423-436.
  38. Wright P, F. M. (2005). The development of marketplace persuasion knowledge in children, adolescents, and young adults. Journal of Public Policy and Marketing, 222-233.
  39. The Hospital for Sick Children About Kids Health. Marché cible : les enfants, ces consommateurs. Disponible à l’adresse http://www.aboutkidshealth.ca/fr/news/newsandfeatures/pages/target-market-children-as-consumers.aspx.
  40. Kelly B, Halford JCG, Boyland E, Chapman K, Bautista-Castaño I, Berg C, et coll. Television food advertising to children: a global perspective. Am J Public Health. 2010;100:1730-5.
  41. Garriguet D. Consommation de boissons par les enfants et les adolescents. Rapports sur la santé. 2008;19(4):1-6.
  42. Garriguet D. Consommation de boissons par les enfants et les adolescents. Rapports sur la santé. 2008;19(4):1-6.
  43. Ludwig DS, Peterson KE, Gortmaker SL. Relation Between Consumption of Sugar-Sweetened Drinks and Childhood Obesity: a prospective, observational analysis. The Lancet. 2001; 357(9255):505-508.
  44. Agence de la santé publique du Canada (2009). Suivi des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada.
  45. Ideal Cardiovascular Health and Mortality From All Causes and Diseases of the Circulatory System Among Adults in the United States. Circulation. 2012;125:987-995.
  46. Statistique Canada. Consommation de fruits et de légumes, Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes 2001-2011.
  47. Organisation mondiale de la Santé : Rapport sur la Santé dans le monde (2002), p. 60. Disponible à l’adresse http://www.who.int/whr/2002/en/whr02_fr.pdf?ua=1.
  48. Yusuf S, Hawken S, Ounpuu S, Dans T, Avenzum A, Lanas F, et coll. Effect of potentially modifiable risk factors associated with myocardial infarction in 52 countries (the INTERHEART study): case control study. The Lancet. 2004;364(9438):937-52.
  49. O’Donnell MJ, Xavier D, Liu L, Zhang H, Chin SL, Rao-Melacini P, et coll. Risk factors for ischaemic and intracerebral haemorrhagic stroke in 22 countries (the INTERSTROKE study): a case-control study. 2010;375(9735):112-23.
  50. Hung, H. C., Joshipura, K. J., Jiang, R., Hu, F. B., Hunter, D., Smith-Warner, S. A., Colditz, G. A., Rosner, B., Spiegelman, D. & Willett, W. C. Fruit and vegetable intake and risk of major chronic disease. J. Natl. Cancer Inst. 2004; 96:1577-1584.
  51. Institute for Clinical Evaluative Sciences, Public Health Ontario. Seven more years: The impact of smoking, alcohol, diet, physical activity and stress on health and life expectancy in Ontario (2012).
  52. Brisbois TD, Marsden SL, Anderson GH, Sievenpiper JL. Estimated intakes and sources of total and added sugars in the Canadian diet. Nutrients. 2014;6:1899-1912.
  53. Srinivasan CS, Srinivasan CS, Irz X, Shankar B. An assessment of the potential consumption impacts of WHO dietary norms in OECD countries. Food Policy. 2006;31:53-77.10.
  54. Langlois K et Garriguet D. Sugar consumption among Canadians of all ages. Rapports sur la santé. 2010;22(3):1-5.
  55. Organisation mondiale de la Santé. Consultation publique concernant le projet de lignes directrices de l’OMS sur les apports en sucre. Note à l’intention des médias 5 mars 2014. Disponible à l’adresse http://www.who.int/mediacentre/news/notes/2014/consultation-sugar-guideline/fr/.
  56. Johnson RK, Appel LJ, Brands M, Howard BV, Lefevre M, Lustig RH, Sacks F, Steffan LM, Wylie-Rosett J pour le American Heart Association Nutrition Committee of the Council on Nutrition, Physical Activity, and Metabolism et le Council on Epidemiology and Prevention. Dietary Sugars Intake and Cardiovascular Health: A scientific statement from the American Heart Association. Circulation. 2009;120:1011-20.
  57. Liu S, Willet WC, Stampfer MJ et coll. A prospective study of dietary glycemic load, carbohydrate intake and risk of coronary heart disease in US women. American Journal of Clinical Nutrition. 2000;71:1455-61.
  58. Yang Q, Zhang Z, Gregg WE, Flanders WD, Merritt R, Hu FB. Added sugar intake and cardiovascular diseases mortality among US adults. JAMA Internal Medicine. Publié en ligne le 3 février 2014.
  59. Johnson RK, Appel LJ, Brands M, Howard BV, Lefebre M, Lustig RH et coll. pour le American Heart Association Nutrition Committee on the Council on Nutrition, Physical Activity, and Metabolism et le Council on Epidemiology and Prevention. Dietary Sugars Intake and Cardiovascular Health: A scientific statement from the American Heart Association. Circulation. 2009;120:1011-20.
  60. Liu S, Willet WC, Stampfer MJ et coll. A prospective study of dietary glycemic load, carbohydrate intake and risk of coronary heart disease in US women. American Journal of Clinical Nutrition, 2000(71):1455-61.
  61. Yang Q, Zhang Z, Gregg WE, Flanders WD, Merritt R, Hu FB. Added sugar intake and cardiovascular diseases mortality among US adults. JAMA Internal Medicine. Publié en ligne le 3 février 2014.
  62. Bray GA, Nielsen SJ, Popkin BM. Consumption of high-fructose corn syrup in beverages may play a role in the epidemic of obesity. American Journal of Clinical Nutrition. 2004;79:537-543.
  63. Sievenpiper JL, de Souza RJ, Mirrahimi A et coll. Effect of Fructose on Body Weight in Controlled Feeding Trials: A Systematic Review and Meta-analysis. Annals of Internal Medicine. 2012;156:291-304.
  64. Te Morenga L, Mallard S, Mann J. Dietary sugars and body weight: systematic review and meta-analyses of randomised controlled trials and cohort studies. British Medical Journal. 2012;345:e7492
  65. Pollock NK, Bundy V, Kanto W, Davis CL, Bernard PJ, Zhu H, Gutin B, Dong Y. Greater fructose consumption is associated with cardiometabolic risk markers and visceral adiposity in adolescents. Journal of Nutrition. 2012;142(2):251-7.
  66. Wang H, Steffen LM, Zhou X, Harnack L, Leupeker RV. Consistency between increasing trends in added-sugar intake and body mass idex amount adults: The Minnesota Heart Survey, 1980-1982 to 2007-2009. American Journal of Public Health. 2013;103:501-507.
  67. Basu S, Yoffe P, Hills N, Lustig RH. The relationship of sugar to population-level diabetes prevalence: an econometric analysis of repeated cross-sectional data. PLoS One. 2013;8:e57873.
  68. Cozma AI, Sievenpiper JL, de Souza RJ et coll. Effect of Fructose on Glycemic Control in Diabetes: A systematic review and meta-analysis of controlled feeding trials. Diabetes Care. 2012;35:1611-1620.
  69. Davis JN, Ventura EE, Weigensberg MJ, Ball GDC, Shaibi GQ, GOran MI. The relation of sugar intake to β cell function in overweight Latino children. American Journal of Clinical Nutrition. 2005;82:1004-1010.
  70. Gross LS, Li L, Ford ES, Liu S. Increased consumption of refined carbohydrates and the epidemic of type 2 diabetes in the United States: an ecologic assessment. American Journal of Clinical Nutrition. 2004;79:774-779.
  71. Janket SJ, Manson JE, Sesso H, Buring JE, Liu S. A prospective study of sugar intake and risk of type 2 diabetes in women. Diabetes Care. 2003;26:1008-1015.
  72. Sievenpiper JL, Carleton AJ, Chatha S, et coll. Heterogeneous effects of fructose on blood lipids in individuals with type 2 diabetes: systematic review and meta-analysis of experimental trials in humans. Diabetes Care. 2009;32:1930-1937.
  73. Welsh JA, Sharma A, Abramson JL, Vaccarino V, Gillespie C, Vos MB. Caloric sweetener consumption and dyslipidemia among US adults. Journal of the American Medical Association. 2010;303(15):1490-1497.
  74. Larsson SC, Bergkvist L, Wolk A. Consumption of sugar and sugar-sweetened foods and the risk of pancreatic cancer in a prospective study. American Journal of Clinical Nutrition. 2006;84:1171-1176.
  75. Moynihan PJ, Kelly SAM. Effect on caries of restricting sugars intake: Systematic review to inform WHO guidelines. Journal of Dental Research. 2014;93:8-18.
  76. Yang Q, Zhang Z, Gregg WE, Flanders WD, Merritt R, Hu FB. Added sugar intake and cardiovascular diseases mortality among US adults. JAMA Internal Medicine. Publié en ligne le 3 février 2014.
  77. Joffres MR, Ghadirian P, Fodor JG, Petrasovits A, Chockalingam A, Hamet P. Awareness, treatment and control of hypertension in Canada. American Journal of Hypertension. 1997;10;1097-110.
  78. Institute of Medicine of the National Academies. Dietary Reference Intakes: The essential guide to nutrient requirements. The National Academies Press, Washington DC, 2006.
  79. Mattes RD, Donnelly D. Relative contributions of dietary sodium source. Journal of the American College of Nutrition. 1991;10(4):383-393.
  80. Agence de la santé publique du Canada. Rapport du Système national de surveillance des maladies chroniques : L’hypertension au Canada, 2010. 15 juin 2012. Disponible à l’adresse http://www.phac-aspc.gc.ca/cd-mc/cvd-mcv/ccdss-snsmc-2010/pdf/CCDSS_HTN_Report_FINAL_FR_20100513.pdf.
  81. Santé Canada (2013). Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada. Résumé des résultats annuels pour 2012.
  82. La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC utilise les bases de données de statistiques vitales de Statistique Canada, 2002.
  83. Rehm J, Baliunas D, Brochu S, Fischer B, Gnam W, Patra J, Popova S, Samocinska-Hart A, Taylor B. The Costs of Substance Abuse in Canada 2002. Mars 2006.
  84. Novotny TE, Giovino GA. Tobacco Use. Dans : Brownson RC, Remington PL, Davis JR, rédacteurs. Chronic Epidemiology and Control. Washington : American Public Health Association, 1998:117-48 [cité le 10 avril 2009].
  85. Institute for Clinical Evaluative Sciences, Public Health Ontario. Seven more years: The impact of smoking, alcohol, diet, physical activity and stress on health and life expectancy in Ontario, 2012
  86. Statistique Canada. Enquête canadienne sur les mesures de la santé : données sur les ménages et les mesures physiques, 2012 à 2013. Publié le mercredi 29 octobre 2014.
  87. Quantifying the impact of obesity category on major chronic diseases in Canada. The Scientific World. 2007;7:1211-21.
  88. Statistique Canada. Enquête canadienne sur les mesures de la santé : données sur les ménages et les mesures physiques, 2012 à 2013. Publié le mercredi 29 octobre 2014.
  89. Wilkins K, Campbell NRC, Joffres MR, McAlister FA, Nichol M, Quach S, et coll (2010). Tension artérielle des adultes au Canada. Rapports sur la santé. 20(1): 1-10. Disponible à l’adresse http://www5.statcan.gc.ca/access_acces/archive.action?loc=/pub/82-003-x/2010001/article/11118-fra.pdf&archive=1.
  90. Diagnosed hypertension in Canada: incidence, prevalence and associated mortality. CMAJ. 10 janvier 2012, vol. 184, no 1 E49-E56.
  91. O’Donnell MJ, Xavier D, Liu L, Zhang H, Chin SL, Rao-Melacini P, Rangarajan S, Islam S, Pais P, McQueen MJ, Mondo C, Damasceno A, Lopez-Jaramillo P, Hankey GJ, Dans AL, Yusoff K, Truelsen T, Diener HC, Sacco RL, Ryglewicz D, Czlonkowska A, Weimar C, Wang X, Yusuf S; INTERSTROKE investigators. Risk factors for ischaemic and intracerebral haemorrhagic stroke in 22 countries (the INTERSTROKE study): a case-control study. The Lancet. 2010;376:112-123.
  92. Yusuf S, Hawken S, Ôunpuu S, Dans T, Avezum A, Lanas F, McQueen M, Budaj A, Pais P, Varigos J, Lisheng L. Effect of potentially modifiable risk factors associated with myocardial infarction in 52 countries (the INTERHEART study): a case-control study. The Lancet. 2004;364:937-952.
  93. Rachel C. Colley, Didier Garriguet, Ian Janssen, Cora L. Craig, Janine Clarke et Mark S. Tremblay. Activité physique des adultes au Canada : résultats d’accélérométrie de l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé de 2007-2009. 2011, Ottawa : Statistique Canada.
  94. Warburton DE, Charlesworth S, Ivey A, Nettlefold L, Bredin SS (2010). A systematic review of the evidence for Canada’s Physical Activity Guidelines for Adults. Int J Behav Nutr Phys Act, 2010;7:39.
  95. Tudor-Locke C., et coll. How many steps/day are enough? for adults. International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity. 2011;8:79.
  96. Institute for Clinical Evaluative Sciences, Public Health Ontario. Seven more years: The impact of smoking, alcohol, diet, physical activity and stress on health and life expectancy in Ontario (2012).
  97. Gardiner, Martin J., Leather, Richard and Teo, Koon, The Prevention of Sudden Death from Ventricular Arrythmia, Chapitre 1, Épidémiologie, Société canadienne de cardiologie, 1999
  98. Agence de la santé publique du Canada. Suivi des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada, 2009.
  99. Robertson, RM (éditorial). Sudden Death from Cardiac Arrest – Improving the Odds, New England Journal of Medicine, 26 octobre 2000.
  100. Larsen MP, et coll. Predicting survival from out-of-hospital cardiac arrest: a graphic model. Annals of Emergency Medicine. 1993;22:1652-1658.
  101. Weisfeldt ML, Sitlani CM, Ornato JP, Rea T, Aufderheide TP, Davis D et coll. Survival after application of automatic external defibrillators before arrival of emergency medical system: Evaluation in the Resuscitation Outcomes Consortium population of 21 million. Journal of the American College of Cardiology. 2010;55(15):1713-20.
  102. Rapport Indicateurs de santé 2010. Disponible à l’adresse http://secure.cihi.ca/cihiweb/products/Healthindicators2010_fr.pdf.
  103. Base de données sur la morbidité hospitalière (BDMH), 2012-2013, Institut canadien d’information sur la santé.
  104. Statistique Canada. Causes de décès, Canada, 2011. CANSIM (base de données). Publié le 28 janvier 2014.
  105. Institut canadien d’information sur la santé. Base de données sur la morbidité hospitalière.
  106. Statistique Canada. Causes de décès, Canada, 2011. CANSIM (base de données). Publié le 28 janvier 2014.
  107. Eskes G, Lanctot K, au nom du Groupe de rédaction sur l’humeur, la cognition et la fatigue après un AVC. Chapitre sur l’humeur, la cognition et la fatigue après un AVC (2014), dans Lindsay MP, Gubitz G, Bayley M, et Smith EE (éditeurs), au nom du Comité consultatif sur les pratiques optimales et normes des soins de l’AVC. Recommandations sur les pratiques optimales de l’AVC au Canada, 2014; Ottawa (Ontario), Canada : Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.
  108. Agence de la santé publique du Canada (2011c). Suivi des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada. Faits saillants 2011. Disponible à l’adresse http://www.phac-aspc.gc.ca/cd-mc/cvd-mcv/sh-fs-2011/index-fra.php.
  109. Saver JL. Time is brain – Quantified. Stroke. 2006;37:263-66.
  110. Teasel et coll, 2009; Madureira et coll. 2001; dans la section « Humeur, cognition et fatigue ». Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC. Mis à jour en 2014.
  111. Agence de la santé publique du Canada (2009). Suivi des maladies du cœur et des accidents vasculaires cérébraux au Canada, 2009. Disponible à l’adresse http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/2009/cvd-avc/pdf/cvd-avs-2009-fra.pdf.
  112. A population-based profile of adult Canadians living with participation and activity limitations. CMAJ, 8 août 2011, cmaj.110153.
  113. Statistique Canada : Portrait of caregivers, 2012. Cycle 26 of the General Social Survey (GSS) on ‘‘Caregiving and Care receiving’’.
  114. Allen & Rixson, 2008; Allison et coll., 2011; Egan et coll., 2010; Mitchell et coll., 2008; Wissel et coll., 2013 dans Recommandations canadiennes pour les pratiques optimales de soins de l’AVC. Mis à jour en 2012-2013.
  115. Ross H, Howlett J, Arnold JM, Liu P, O'Neill BJ, Brophy JM, Simpson CS, Sholdice MM, Knudtson M, Ross DB, Rottger J, et Glasgow K. Treating the right patient at the right time: Access to heart failure care. Canadian Journal of Cardiology. 2006;22(9):749-54.
  116. Cardiac Care Network 2014. Strategy for community management of heart failure in Ontario.
  117. Prevalence of a Healthy Lifestyle Among Individuals With Cardiovascular Disease in High-, Middle- and Low Income Countries. The Prospective Urban Rural Epidemiology (PURE) Study. JAMA. 2013;309(15):1613-1621.
  118. Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires (2011). La qualité des soins de l’AVC au Canada.
  119. Sex Differences in Cardiac Rehabilitation Enrollment: A meta-analysis. Canadian Journal of Cardiology, 30(2014):793e800.
  120. Relationship between cardiac rehabilitation and survival after acute cardiac hospitalization within a universal health care system. European Journal of Cardiovascular Prevention and Rehabilitation. 2009;16:102-113.
  121. Réseau canadien contre les accidents cérébrovasculaires. Quality of Stroke Care in Canada 2011. Disponible à l’adresse http://www.canadianstrokenetwork.ca/index.php5/news/the-quality-of-stroke-care-in-canada-2011/.