Imprimer

Qu’est-ce que la cardite rhumatismale?

Le terme cardite rhumatismale est employé pour décrire un groupe de troubles cardiaques à court terme (aigus)  ou de longue durée (chroniques) qui peuvent survenir à la suite d’une fièvre rhumatismale. L’une des séquelles fréquentes d’une fièvre rhumatismale est l’atteinte à une valvule cardiaque. Les dommages causés aux valvules cardiaques peuvent entraîner des troubles valvulaires

Fièvre rhumatismale

La fièvre rhumatismale est une maladie inflammatoire qui peut s’attaquer au tissu conjonctif dans plusieurs parties du corps, plus particulièrement dans le cœur, les articulations, le cerveau et la peau. Cette maladie débute habituellement par une infection à streptocoque dans la gorge (angine streptococcique). N’importe qui peut contracter une fièvre rhumatismale aiguë, mais elle se produit habituellement chez les enfants âgés de 5 à 15 ans. Environ 60 % des personnes ayant eu une fièvre rhumatismale présenteront un degré quelconque d’atteinte cardiaque subséquente.

Chacune des parties du cœur, y compris l’enveloppe extérieure (le péricarde), l’enveloppe intérieure (l’endocarde) et les valvules, peut être endommagée par l’inflammation qui accompagne une fièvre rhumatismale aiguë. Cependant, la forme la plus courante de cardite rhumatismale touche les valvules cardiaques, particulièrement la valvule mitrale. Après un épisode de fièvre rhumatismale, plusieurs années peuvent s’écouler avant l’apparition de lésions valvulaires ou de symptômes.

L’administration d’antibiotiques peut empêcher la transformation d’une infection à streptocoque en fièvre rhumatismale. Chez tout enfant qui souffre d’un mal de gorge persistant, il faut procéder à un prélèvement pour vérifier s’il s’agit bien d’une infection à streptocoque. Le cas échéant, la pénicilline ou un autre antibiotique empêchera habituellement la fièvre rhumatismale de prendre le relais.

Symptômes

Les symptômes des troubles valvulaires cardiaques, qui découlent souvent d’une cardite rhumatismale, peuvent inclure des douleurs thoraciques, une fatigue excessive, des palpitations cardiaques (sensation de vibration du cœur ou de battements manqués), une impression de cognement dans la poitrine, un essoufflement, et enfin, une enflure des chevilles, des poignets ou de l’estomac.

Traitement d’une cardite rhumatismale

Si une lésion cardiaque, causée par une fièvre rhumatismale, est diagnostiquée durant l’enfance ou au début de la vie adulte, l’administration quotidienne d’antibiotiques pourrait s’avérer nécessaire jusqu’à l’âge de 25 à 30 ans, dans le but de prévenir une récidive de la fièvre rhumatismale et d’éviter l’apparition d’une endocardite bactérienne infectieuse, une infection des valvules cardiaques ou de la paroi intérieure du cœur. Tout traitement additionnel dépendra du type de lésion cardiaque.

Dernière revision en février 2011.