Imprimer

Anatomie du cerveau

Qu’est-ce que le cerveau?

Le cerveau, ou encéphale, est l’organe le plus complexe du corps humain. Il est composé de plus de 100 milliards de cellules nerveuses spécialisées appelées neurones et agit comme centre de commande de tous vos gestes, pensées, perceptions et paroles. Ces neurones ont besoin des vaisseaux sanguins pour s’approvisionner en oxygène et en éléments nutritifs. Les neurones ne peuvent ni se multiplier ni se reconstituer.

Différentes parties de l’encéphale régissent différentes fonctions. Lorsqu’une personne subit un accident vasculaire cérébral (AVC), les fonctions touchées dépendent de la région de l’encéphale qui a été endommagée et de l’étendue des dommages. Connaître les fonctions des diverses parties du cerveau permet de comprendre à quel point les effets d’un AVC peuvent varier d’une personne à l’autre.

Quelles sont les parties de l’encéphale?

L’encéphale se divise en trois parties :

  • Le tronc cérébral
  • Le cervelet
  • Le cerveau

    Le tronc cérébral

    Le tronc cérébral, situé à la base de l’encéphale est relié à la partie supérieure de la moelle épinière. Il est le moteur des fonctions vitales de l’organisme comme la respiration, la déglutition, les mouvements oculaires et le rythme cardiaque. Les AVC dans le tronc cérébral sont souvent fatals. Dans le meilleur des cas, plusieurs de ces fonctions sont touchées.

    Le cervelet

    Le cervelet se trouve dans la partie inférieure de l’encéphale, à l’arrière de la tête. Il est relié à l’arrière du tronc cérébral et ressemble à un cerveau miniature. Il aide à contrôler certains réflexes et attitudes, certains gestes simples comme ramasser un petit objet ou à effectuer des tâches plus complexes comme celle d’assurer l’équilibre. Un AVC dans cette partie du cerveau peut entraîner un manque de coordination, la maladresse, des tremblements ou tout autre trouble moteur.

    Le cerveau

    Le cerveau, le siège des facultés intellectuelles, est la partie principale et la plus volumineuse de l’encéphale. C’est le centre de la pensée, de l’intelligence et du contrôle des muscles. Le cerveau est composé de deux hémisphères. Chaque hémisphère se divise en sections appelées lobes.

    En règle générale, un des deux hémisphères est légèrement plus développé que l’autre. C’est l’hémisphère dominant où s’organise le langage écrit et parlé. Pour la plupart d’entre nous, l’hémisphère gauche est dominant, même si nous sommes droitiers. Parce que le système nerveux est organisé selon un réseau croisé, le côté droit du cerveau contrôle le côté gauche du corps et vice-versa.

    Hémisphère droit Le côté droit du cerveau commande les aptitudes artistiques comme la musique, la sensibilité artistique et l’intuition. Il contrôle également la capacité de comprendre les relations spatiales, de reconnaître les visages et celle de se concentrer. Les gens qui ont subi un AVC du côté droit peuvent éprouver des difficultés avec ces fonctions.

    Hémisphère gauche Le côté gauche du cerveau est responsable des fonctions scientifiques, comme la capacité de travailler avec des nombres (aptitude aux mathématiques) et le raisonnement. Il est également responsable en grande partie de la capacité de comprendre le langage parlé et écrit. Pour en savoir davantage sur les effets d’un AVC aux hémisphères droit et gauche.

    Les lobes

    Le cerveau est composé dans son ensemble de deux couches. La couche extérieure est le cortex cérébral (matière grise). Le cortex présente de gros sillons. On se sert arbitrairement des trois sillons plus profonds pour diviser les hémisphères en quatre zones distinctes, appelées lobes.

    Le lobe frontal Dans chacun des hémisphères, le lobe frontal est responsable du mouvement (fonctions motrices). Un AVC au côté droit du lobe frontal altère la capacité de bouger le côté gauche du corps et vice-versa.

    Le lobe pariétal Derrière le lobe frontal, se trouve le lobe pariétal. Ce lobe contrôle principalement les activités sensorielles, comme la réception et l’interprétation de messages provenant de l’ensemble de l’organisme. Un AVC à l’intérieur du lobe pariétal du côté droit peut causer l’agnose, terme qui signifie que l’on peut ressentir, entendre et voir mais que l’on ne comprend pas ce que l’on perçoit. Dans certains cas, il peut se produire ce qu’on appelle la négligence. Les personnes atteintes de négligence souffrent de nombreux problèmes sensoriels du côté du corps qui a été touché. Ainsi, elles peuvent n’avoir aucune conscience du côté affecté.

    Le lobe temporal Le lobe temporal contrôle l’ouïe et la mémoire, en plus d’agir sur la perception auditive. Un AVC au lobe temporal de l’hémisphère dominant (habituellement l’hémisphère gauche) peut provoquer un trouble de la parole appelé aphasie de Wernicke. Les souvenirs sont emmagasinés à l’intérieur du lobe temporal. Les pertes de mémoire après un AVC au lobe temporal sont habituellement temporaires, sauf lorsque les lobes droit et gauche ont été touchés.

    Le lobe occipital Le lobe occipital, situé à l’arrière de la tête, est responsable de la vision. Des dommages au lobe occipital gauche peuvent provoquer une perte de la vue de l’œil droit. De même, des dommages au lobe occipital gauche peuvent entraîner une perte de la vue de l’œil gauche. Dans les deux cas, les yeux voient normalement mais le problème réside dans l’incapacité du cerveau à traiter les informations visuelles.

    Dernière révision en août 2008.